Pour une approche constructive du conflit

La proposition méthodologique de Modus Operandi (ModOp) est de repérer et produire de l’analyse des conflits pour ouvrir des pistes nouvelles qui favorisent l’implication des citoyens dans la fabrique et la mise en œuvre de l’action publique. Ce faisant, le repérage des conflits est vu comme un indicateur de la vitalité démocratique et de la transformation sociale qui pourrait en découler. La démocratie ne serait plus vue comme cette compétition entre élites laquelle tend à réduire la participation des citoyens au strict minimum à savoir le vote. Suivant une lecture de la société par le conflit, la démocratie est perçue comme une lutte permanente avec une forte implication des citoyens dans les espaces publics.

Pour cela, ModOp ouvre des espaces de parole avec des personnes qui ne peuvent pas parler à cause des dominations qui organisent notre société. Dans le débat public aujourd’hui, les vrais problèmes sont souvent évités pour construire de faux consensus et ces mêmes personnes servent de boucs-émissaires. Dans les discours dominants (médias, politiques, langage courant) ils sont appelés « migrants », « faux réfugiés », « jeunes de quartiers »…

Ces espaces où la parole collective est travaillée, deviennent ensuite des arènes où la confrontation avec une autre parole est possible.

Ensemble, nous formons des collectifs de recherche qui étudient les formes de violence vécue pour pouvoir lui donner un nom, pour nommer le conflit dans lequel elle agit.

Cette méthode ancrée dans l’action avec les premiers concernés par la violence permet de réaliser des analyses complexes. L’action et l’analyse sont ainsi indissociables et s’auto-alimentent : de nouvelles analyses donnent lieu à de nouvelles actions qui ouvrent à de nouvelles analyses etc.

Par cette démarche, modop cherche à diffuser et à appliquer une approche constructive du conflit en faisant connaître l’approche de la transformation de conflit. A la base de cette approche, nous défendons la conviction que le conflit comporte des vertus transformatrices et pédagogiques.

Étudier des situations de conflit dans la société française consiste à étudier la violence qu’elle produit à travers les systèmes qui font – et défont – nos vies : racisme, sexisme, classicisme, impérialisme, néo-libéralisme sont autant de formes d’oppression, de dominations et d’humiliations. Ce sont des violences directe, structurelle et épistémique.

Ces systèmes déterminent aussi la nature des relations entre nous. En interrogeant notre présence au monde, nous cherchons à inventer une autre manière d’être au monde et à prendre soin que ces relations soient fondées sur un principe d’égalité, refusant les processus d’infériorisation dont ces systèmes sont faits. La paix comme une relation à l’autre, comme un processus continu, une attention portée à l’égalité fondamentale entre nous, pour sortir des rapports de domination.

Actu Analyse
25 novembre 2021

Faire entendre la voix des personnes à la recherche d’un refuge.

Journée d’étude

Lors de la journée d’étude intitulée « LA RÉCEPTION DES MIGRANTS ET RÉFUGIÉS : LE SECOURS INHOSPITALIER » organisée par l’institut des langues et cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie (ILCEA4), l’association Humacoop Amel France et l’UFR de Langues étrangères de l’Université de Grenoble Alpes, Karine et Séréna présenteront le travail de l’espace de parole A plus d’une voix  à partir de l’écoute du documentaire sonore « A-t-on le droit d’exprimer sa colère ? »

Actu Analyses
octobre 2021

Quelle hospitalité est encore possible aujourd’hui?

Conférence

Dans le cadre de la « semaine de l’hospitalité : agir ensemble pour l’accueil et la solidarité » organisée par la métropole du grand Lyon,  Karine Gatelier a été invitée à prendre la parole dans la conférence du 15 octobre intitulée « construire une politique d’avenir de l’hospitalité ». À partir de quelques traits saillants de la définition de l’hospitalité, elle a présenté analyse des pratiques d’hospitalité à l’épreuve du contexte politique actuel.

Actu Publications
octobre 2021

Les territoires accueillants à l‘épreuve de l’inconditionnalité de l’accueil

Article

Une première restitution de l’enquête menée par Cristina Del Biaggio et Karine Gatelier autour l’accueil en Isère est livrée dans l’article intitulé « Les territoires accueillants à l’épreuve de l’inconditionnalité de l’accueil. L’exemple de Grenoble. » publié dans la revue Migrations et Société dans dossier « « Villes et territoires accueillants » en France et ailleurs » dirigé par Annouk Flamant et Thomas Lacroix.

Actu Espace de parole
30 octobre 2021

Radio et migration

Ecoutes et discussions

Dans le cadre des rencontres Images Migrantes organisées par TRACES, Modus Operandi participe à l’après-midi du samedi 30 octobre organisé autour de la radio.

Au programme : écoutes sonores et échanges autour de la création collective d’objets radio avec des personnes en quête de refuge, discussion sur le rôle de la radio dans les luttes politiques, nuit d’écoutes de podcasts.

A plus d’une voix présentera son documentaire « A-t-on le droit d’exprimer sa colère? ».

Actu Analyses
9 octobre 2021

L’anthropologie : au cœur de la solidarité internationale ?

Conférence

Dans le cadre de la conférence proposée par l’association Aide Médicale et Développement (AMD), Modus Operandi interviendra autour de la question « Qui aide qui ? ».

Lieu : Pôle de Solidarité Internationale
5 rue Federico Garcia Lorca, Grenoble

Horaire : 14h-17h

Actu Publications
9 octobre 2021

Penser la non-violence

Soirée de présentation du livre

Le collectif Agir pour la Paix (APLP), né en 2015 et soutenu par Modop, a pris la décision d’aller à la rencontre des gens afin d’avoir une conception du mot « violence » et pour comprendre sur quels piliers elle repose. A la suite de cette enquête, les résultats de ce travail sont présentés dans le livre Penser la non-violence. Agier sur la violence, sous la direction de Herrick Mouafo et Mayare Bouhafs avec la collaboration de Joël Joséphine et Aubin Kibira, paru en 2021 à la maison d’édition Chronique Sociale.

Le collectif APLP invite à rencontrer les auteurs et autrices le 9 octobre de 18h30 à 21h30 MJC Robert Desnos.

Pour le commander, contactez-nous à info@modop.org.

Actu Analyses
30 juin 2021

Décolonisation du savoir

Table-ronde

Rendez-vous le 30 juin à la Maison des Association de Grenoble (6 rue Berthe de Boissieux) à 19h.

Interventant·es: Matthieu Renault, philosophe, Université Paris 8

Claske Dijkema, géographe, Swiss Peace fondation

Herrick Mouafo, chargé de programme Modus Openrandi

La table-ronde sera animée par Modus Operandi. Elle est organisée dans le cadre du mois décolonial – Pour l’émancipation, l’écologie et la justice sociale organisé par Contre-courant, Mix’art, Pour une Ecologie Populaire et Sociale en Isère et Survie Isère

Actu Espace de parole
29 juin 2021

A-t-on le droit d’exprimer sa colère ?

Ecoute publique

Le documentaire A-t-on le droit d’exprimer sa colère ? réalisé par A plus d’une voix sera diffusé dans le cadre du mois décolonial – Pour l’émancipation, l’écologie et la justice sociale organisé par Contre-courant, Mix’art, Pour une Ecologie Populaire et Sociale en Isère et Survie Isère

Rendez-vous le 29 juin à la Maison des Association de Grenoble (6 rue Berthe de Boissieux) à 18h30.

L’écoute sera suivie d’un échange avec les personnes qui ont réalisé ce documentaire.

Actu Analyses
11 juin 2021

Subalternes en France

Soutenance de thèse

En 2015, dans le contexte post-attentats, Modus Operandi voit l’intérêt d’ouvrir un espace pour parler du racisme et des discriminations. Son implication est motivée par l’observation que chacun n’est pas égal dans sa capacité à se faire entendre dans la société. De ce constat nait l’Université populaire de la Villeneuve portée avec la Régie de Quartier Villeneuve – Village olympique et  Villeneuve Debout pensé comme un lieu d’échanges et de débats à partir des ressentis des habitant·es des quartiers Sud de Grenoble.

Cette expérience est l’occasion pour Claske Dijkema de mener une action de recherche collective sous la forme d’une thèse en géographie au Laboratoire PACTE de l’Université de Grenoble et qu’elle intitule 8 ans plus tard « Subalterne en France – Une exploration décoloniale de voix, violence et racisme dans les quartiers d’habitat social marginalisés à Grenoble.« .

La soutenance aura lieu le 11 juin 2021 à 14h !

Actu Espace de parole
11 juin 2021

Ma vie te parle

Émergences 7

Modus Operandi accompagne la pédagogie du projet Emergences mené avec des jeunes de 12 à 25 ans issu-e-s de différents lieux de vies pour faire entendre leur voix. Pièce de théâtre le 11juin à 20h30 pour la réouverture de la MC2.

« De l’expression naît la création. À travers des mots, des gestes et des regards ponctués de doutes et d’incertitudes, tous s’exprimeront sur les sujets de société. Vont-ils être convaincus par les réflexions des autres ? Vont-ils rester acteurs ou devenir spectateurs de l’actualité ? L’imagination créée des envies, la raison leur donne vie. Loin de rester dans le constat ou la dénonciation, ils exprimeront leur vision de la société et penseront la ville de demain.   »

Partenaires : Ville de Grenoble, MC2, News FM

Crédit photo : Ville de Grenoble

Actu Espace de parole
3 juin 2021

A-t-on le droit d’exprimer sa colère ?

Ecoute publique

Les mesures sanitaires ont interrompu nos écoutes publiques, l’équipe d’A plus d’une voix recommence la diffusion du dernier documentaire produit en octobre 2020 à l’occasion d’une présentation en public restreint au Transfo.

A cette occasion, nous accueillons Daniel Senovilla Hernández et Louis Fernier, membres du laboratoire MigrInter à Poitiers et de l’Observatoire de la Migration de Mineurs- OMM, qui travaillent sur les aspects positifs de la migration. Ils réalisent des podcasts sur l’accueil et les opportunités de (re)construire une vie ordinaire pour les personnes à la recherche d’un refuge en France.

Actu Analyses
5 mai 2021

Vivre et parler les discriminations

Journée d’étude – Saint-Denis territoire de migrations ?

L’Ecole Doctorale Sciences Sociales de l’université Paris 8, la ville de St Denis et l’Institut Convergences Migrations organisaient pour la 3ème année une journée d’études pour faire dialoguer  des chercheur·es, des actrices et des acteurs locaux autour de questions de migrations. A l’occasion du thème « Vivre et parler des discriminations », l’atelier radio A plus d’une voix a été présenté comme une recherche transformatrice qui tente de répondre à la question suivante : comment rendre possible et audible la parole des personnes à la recherche d’un refuge qui est empêchée du fait des facteurs d’oppression imbriqués qu’elles vivent ?

Actu Plaidoyer
avril 2021

Vers une citoyenneté de résidence

Table ronde organisée par le CCO – Villeurbanne

Dans la poursuite des travaux du Jury citoyen de la mission “Accueillir à Villeurbanne”, Modus Operandi était invité avec l’anthropologue Filipo Furri et la juriste Lison Leneveler à intervenir pour réfléchir à la citoyenneté de résidence. En présence de Agathe Fort, adjointe déléguée à la ville inclusive, lutte contre les discrimination et santé à la mairie.

Présentation d’expériences de citoyennetés actives et des besoins de celles et ceux qui les portent : personnes en migration, accueillies en centre d’hébergement, habitant en squat, collectif d’étudiant·e·s étranger·e·s, etc.

Actu Formation
Jeudi 1er avril 2021

9ème Rendez-vous de l’Image

Atelier – Transformer les rapports de pouvoir dans nos relations

Organisés par la Maison de l’Image chaque année, les Rendez-vous de l’Image se consacrent le 31 mars et 1er avril 2021 aux thème « Image des luttes : Antiracistes, féministes pour l’égalité ». A cette occasion, Modus Operandi est invité à animer un atelier en « distanciel » intitulé « Transformer nos rapports de pouvoir dans nos relations » à partir de la méthodologie développée dans l’atelier radio A plus d’une voix.
Jeudi 1er avril : 16h – 17h30 – inscription obligatoire ici 
Actu Rencontres de Géopolitique critique
Vendredi 19 mars 2021

Le monde, notre héritage commun.

Nos Traversées comme une de ses déclinaisons.

Qu’est-ce donc, en définitive, qu’une pensée de la rencontre et de la traversée ? Comment nos traversées multiples contribuent à donner naissance à une approche différente de la connaissance de notre monde et de ses archives ? Pourquoi et comment la reconnaissance des foyers multiples de la production de la pensée est-elle une forme de décolonisation du savoir ?


Ces questions seront abordées lors du webinaire organisé dans le cadre des rencontres de géopolitique critique. Des invité·es vont partager leurs traversées avant que le débat ne s’ouvre :
1. Claske Djikema, Swiss Peace. Suisse
2. Calvin Minfegue, Université Catholique d’Afrique Centrale, Cameroun
3. Yves Mintoogue, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France
4. Kenjah, Martinique.

Actu Rencontres de Géopolitique critique
8 -19 mars 2021

Faire monde

Les Rencontres de Géopolitique critique / Faire monde devait avoir lieu du 24 mars au 4 avril 2020. L’épidémie de Covid et la décision de confinement intervenues le 17 mars a empêché qu’elles se tiennent. En les reportant à mars 2021, nous avons d’abord cru qu’elles pourraient avoir lieu sous le titre Faire monde – Après… le contexte sanitaire étant encore très contraignant en même temps qu’’incertain, nous avons opté pour une version radiophonique des Rencontres, associée à deux webinaires et deux ateliers en ligne.

Actu Espace de parole
5-7 mars 2021

Expérimentation de fiction radiophonique

Résidence

L’équipe d’A plus d’une voix rencontre l’équipe de Faratanin Fraternité pour une résidence radiophonique au barkipass afin de partager leurs pratiques d’atelier radio et produire ensemble un objet pour fictionnaliser le réel.

Se rencontrer pour créer, partager et se nourrir les un·es les autres de nos histoires inventées et pensées utopiques, les transmettre et les faire circuler pour Faire monde.

La production sonore improvisée à une dizaines de voix, vingtaines de mains, sera diffusée lors de l’émission du 11 mars des Rencontres de Géopolitique critique sur Radio Campus Grenoble.

Actu Espace de parole
mars-mai 2021

« C’est Possible »

Émergences 7

Penser, agir et labourer les champs des possibles c’est faire le choix du refus de l’abandon, du défaitisme, du manque de confiance en soi… bref une rupture au manque d’envie et au désespoir. Émergences 7 sous le thème « c’est possible » entend s’inscrire, à la suite des six premières éditions, dans une démarche qui invite les jeunes à puiser en eux/elles cette force qui soit à même de les définir en mettant en évidence ce potentiel qui participerait à leur transformation et à celle de la société. « C’est possible » repose sur une mécanique qui ne fuit pas le passé, qui n’est pas dans le déni des erreurs ou des fautes commises mais « C’est possible », c’est cette capacité qu’à un.e jeune à se dire qu’il/elle peut se saisir de ses erreurs pour penser son devenir et la société qui vient.

Partenaires : Ville de Grenoble et MC2 – Maison de la culture

Crédit photo : Ville de Grenoble

Actu Espace de parole
16 février 2021

Documentaire sur Guiti News

Le documentaire « A-t-on le droit d’être en colère ? » de l’atelier radio radio A plus d’une voix diffusé sur Guiti News !

Ce média cherche à décentrer le regard et produire d’autres narrations autour de la migration par un travail journalistique qui associe journalistes Français.es et journalistes exilé.es. Guiti News fait de l’éduction aux médias et construit un plaidoyer pour traiter le sujet de la migration autrement dans le journalisme.

Actu Formation
1-5 février 2021

Atelier « Violente paix »

2e édition

Atelier de recherche-création à la presqu’île de Grenoble

avec les étudiant·es du Master international International Development Studies (IDS) – Institut d’Urbanisme et de Géographie alpine, Université Grenoble-Alpes

Cette résidence transdisciplinaire d’une semaine crée un dialogue pour explorer le tissu urbain et la production sociale de l’espace. Il fournit un cadre pour une recherche collective, collaborative, incorporée, basée sur l’expérience de chaque étudiant·e, en articulant savoir et approche sensible.

L’équipe pédagogique :
Julie Arménio de la compagnie Ru’elles 
Lise Landrin du laboratoire PACTE
Karine Gatelier, Modus Operandi

Actu Espaces de parole
janvier 2021

Film sur les discriminations

Publication du film d’intervention des jeunes de l’association Associajeunes sur le thème discrimination. Ces jeunes ont présenté de façon artistique le pré-rapport qui a été rédigé à partir des collectes des données auprès des jeunes. Associajeunes est accompagné dans le cadre de ce projet par Modus operandi.

Projet qui bénéficie du soutien financier du Fond d’Expérimentation jeunesse et de la Métro de Grenoble.

Actu Espaces de parole
novembre et décembre 2020

Web radio de TRACES

En raison du confinement, la Biennale de TRACES a pris la forme d’une web-radio avec un programme par semaine au mois de novembre et décembre 2020.

Les productions radio de l’atelier A plus d’une voix se sont glissées tout au long de la programmation !

Et, dans le programme 3 une lecture est consacrée à un article du Cahier des rencontres de géopolitique critique (Non)violence sur le thème Ecouter la violence invisible.

Actu Espaces de parole
11 et 13 octobre 2020

Ecoutes publiques

Dans le cadre de l‘Ouverture exceptionnelle  du 9 au 17 octobre, l’atelier radio A plus d’une voix propose deux écoutes suivies d’échange pour son dernier documentaire : A-t-on le droit d’exprimer en colère ?

Le rendez-vous est au 36 cours berriat à Grenoble dans la boutique animé par Radio Fuoco qui réalise des émissions radio en live tous les soirs du programme.

Actu Plaidoyer
1er juillet 2020

Interpellation des parlementaires

La convergence des appels pour l’égalité des droits interpellent les parlementaires pour lancer un débat dans les chambres parlementaires.

Nous appelons les représentant·es élu·es à porter avec nous ces demandes au sein des hémicycles, à les défendre et les traduire en termes législatifs : dans l’intérêt de toutes et tous et dans une perspective d’égalité des droits, il est essentiel que les personnes aujourd’hui sans-papiers ou en situation administrative précaire soient reconnues et bénéficient d’un statut équivalent à celui de tou·tes les citoyen·nes de notre pays.

Nous proposons que cette interpellation soit soutenue et relayée au niveau local auprès des parlementaires de nos circonscription.

N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez y participer !

Actu Plaidoyer
12 et 13 juin 2020

Conférences de presse

Les auteurs des multiples tribunes pour la régularisation pérenne de toutes les personnes sans-papiers et la fin des situations administratives précaires, qui ont lancé une campagne collective le 30 mai dernier, organisent une conférence de presse le samedi 13 juin en ligne. Ce jour-là, de nouveaux outils d’information et d’interpellation seront diffusés pour renforcer le mouvement puissant initié depuis deux mois.

L’ANVITA invite à une conférence de presse le 12 juin à Grenoble et invite Modus Operandi à prendre la parole.

Les intervenant·e·s présent·e·s lors de cette conférence sont :
• Myriam Laïdouni-Denis, Conseillère Régionale de la Région Auvergne Rhône Alpes, représentante du bureau de l’ANVITA
• Guillaume Gontard, Sénateur de l’Isère, et adhérent à l’ANVITA
• Des représentants de la Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants (CISEM), de Migrants en Isère, de Modus Operandi, et de la lutte grenobloise des sans-papiers pour la régularisation.
• Pierre Pavy, restaurateur grenoblois engagé dans une démarche de régularisation collective de ses salarié.e.s

Actu Plaidoyer
mai 2020

Au cours des mois d’avril et mai, se sont succédé tribunes, communiqués de presse, lettres ouvertes et blogs pour réclamer que les personnes sans papiers soient régularisées et dénoncer les situations administratives précaires (voir à ce sujet le fil d’actualité du Gisti).

Ces initiatives ont surgi de toute part : collectifs de sans-papiers, associations de soutien, collectifs informels, syndicats, organisations politiques, élu·e·s dont parlementaires, collectivités territoriales… La pandémie de Covid-19 a mis en lumière tout un pan de la société oublié : des dizaines de milliers de personnes étudient, travaillent, élèvent des enfants, paient des impôts… ou plus généralement vivent en France, certaines depuis des années.

Pour l’égalité des droits :
régularisation de toutes et tous, maintenant !
Un titre de séjour, pérenne, sans condition
à toutes celles et tous ceux qui vivent en France.
*ANVITA : Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants

*CIELE : Collectif InterSquats des Exilé·e·s Lyon et Environs

*EGM : États Généraux des Migrations

*RUSF38 : Réseau Universitaire Sans Frontière 38

Actu Publication
mai 2020

Cahier des Rencontres de Géopolitique critique

Parution du cahier de 4ème Rencontres de Géopolitique critique qui ont été l’occasion de se poser la question « Qui est violent ? ». Habituellement, nous diffusons ces Cahiers lors des événements des Rencontres et ensuite … mais comme nous n’avons pas pu nous retrouver pour échanger, partager, réfléchir, analyser, imaginer, créer, nous vous proposons de le lire dans sa version numérique.

Actu Confinement
mars-avril 2020

Se relier, chronique des confinements

Depuis le 17 mars 2020, nous avons pour ordre de se confiner.

Qu’en est-il du collectif et des liens sociaux ? Que va-t-il se passer pour les personnes déjà isolées ? Pour celles qui vivent dans des conditions précaires, qui n’ont pas de « chez soi » pour se confiner ? Qui sont dans des logements exigus, des lieux précaires, des endroits non-prévus pour y passer du temps ?

Cette chronique propose à chacun et chacune de partager ce qu’elle souhaite durant cette période, son quotidien, ce que ça produit en termes de réflexion, d’émotion mais également de perspective pour le monde à venir. L’idée est également de s’informer sur ce qui se passe ailleurs pour ne pas s’enfermer, se replier sur soi, pour connaître les besoins et les envies.

Actu Espaces de parole
3 mars 2020

Participation au café collapsologie Grenoble

Mardi 3 mars à 19h15, au tonneau de Diogène

Des réfugiés environnementaux aux déboutés : catégories, statuts, droits et accueil

une conférence de Cristina Del Biaggio, en présence de Modus Operandi

 Pour alimenter la discussion sur la question des réfugiés et des catégorisation, nous proposerons d’articuler les propos de Cristina Del Biaggio avec des sons produits dans l’ateliers radio. Ce sera également l’occasion de présenter le travail d’analyse collective réalisé dans l’atelier A plus d’une voix.

Actu Espaces de parole
21 février 2020

Atelier radio ouvert « A-t-on le droit d’être en colère ? »

Atelier ouvert 14h30 Campus universitaire

salle 8 – Tour Irma

Semestre alternatif – semaine du 17 au 21 février 2020 «On est toujours là »

 Nous proposerons d’abord une écoute de sons enregistrés ces derniers mois dans l’atelier radio et, ensuite, un échange radiophonique en réaction  à l’écoute et en discussion avec les participant.es de l’atelier.

Le SEMESTRE ALTERNATIF
a été initié pour soutenir et renforcer la grève à l’Université et dans les
autres secteurs. Il ne s’agit pas d’une alternative à la grève mais bien un appel à ce que tou·te·s
celleux qui le peuvent rejoignent dès à présent le mouvement.

Actu Espaces de parole
7 et 8 décembre 2019

Écoute publique du nouveau documentaire sonore de l‘atelier
A plus d’une voix « Dubliner et terroriser » au festival Exilé·e·s

L’idée d’organiser un festival autour de l’exil est née de la volonté de faire porter d’autres voix que celles que l’on entend habituellement dans les médias et de donner de la visibilité aux nombreux et divers moyens d’agir. Face au constat accablant de ce qu’il se passe, nous pensons qu’il est de notre responsabilité à tou.te.s de nous informer et de nous organiser.

Actu Formation
Novembre 2019

Cours publics
Qui est violent ?

Quand on parle de la violence, c’est principalement pour évoquer la violence physique ou
directe.
C’est la violence la plus racontée par les médias parce qu’elle est spectaculaire et se manifeste
par des faits (destructions matérielles dans l’espace public ; blessures et éventuellement morts).
Cette violence bien connue est la face émergée d’un phénomène dont il nous faut démêler la
complexité. La question Qui est violent ? nous permet d’interroger la nature de la violence, ses
acteurs et ses causes profondes.

Calendrier des séances

Les jeudis 14, 21 et 28 novembre, 13h30-16h30, salle A03, Alpilles 1, Faculté de droit.

Contact : info@modop.org

Actu Espaces de parole
30 octobre 2019

Plateau TV Murs et Frontières, ouverture du mois de la photo à Grenoble

L’atelier radio A plus d’une voix a été invité par la Maison de l’image de Grenoble.

Le mois de la photo 2019 est consacré cette année aux « Murs et Frontières ». Séréna et Koffi nous racontent comment ce sujet est très discuté dans l’atelier radio parce que la frontière est vécue au quotidien par ses participants.

Actu Arènes
27 octobre 2019

Modop signataire de l‘appel à manifestation contre l’islamophobie à Grenoble

Afin de dénoncer les dérives politiques et médiatiques observées ces dernières semaines, un collectif d’associations et de citoyen.nes de l’agglomération grenobloise organisent un rassemblement sur la place Félix Poulat le dimanche 27 octobre à 15h. Ce rassemblement s’inscrit dans une dynamique nationale de dénonciation de l’islamophobie grandissante, suite à l’agression contre une femme voilée accompagnatrice d’une sortie scolaire au Conseil Régional de Bourgogne Franche Comté.

Actu Publication
7 novembre 2019

Comment construire collectivement du savoir sur l’expérience migratoire ?

« Expérimentation autour d’un atelier radiophonique » par Karine Gatelier et Séréna Naudin, Avec Justin Beavogui, Teresa De Sousa Afonso, Daniel Kassa-Minguedi et Bob Nzuzileya.

La Revue de la MRIE, Novembre 2019, Hors Série des Dossiers de la MRIE n°1, pages 18 à 23

Actu Analyses
18 septembre 2019

L’indicible récit de soi.

Lors des journées d’études « Expériences de migration en contexte de violence ou quand raconter devient impossible-Approche comparée France-Québec pour un dialogue entre migrants, praticiens et chercheurs » organisées à l’Université de Poitiers, Séréna Naudin et Karine Gatelier ont présenté le travail de l’atelier radio A plus d’une voix. Intitulant leur intervention « L’indicible récit de soi. Expérience d’un atelier radio pour sortir des injonctions et des assignations adressées aux personnes étrangères primo-arrivantes en demande d’asile » elles ont questionné les enjeux concernant de la parole de ces personnes.

Irénées, le site ressources de Modus Operandi

Irénées.net est le site web de ressources documentaires de Modus Operandi. Inchangé :
Il a pour vocation de donner à voir les différentes approches de la paix en valorisant l’expérience et l’analyse des acteurs (personnes et organisations) investis sur le terrain des conflits et de la paix.
Il poursuit les objectifs suivants :
– approfondir la compréhension de la paix,
– mettre à disposition une information utile à l’action,
– outiller la construction de la paix par des méthodes spécifiques,
– favoriser les liens entre acteurs de paix.

Alimenté en trois langues (français, anglais, espagnol) par plus de 200 auteurs en provenance de tous les continents, Irénées.net compte une centaine de dossiers, environ 2 000 fiches et il enregistre entre 30 et 35 000 visites par mois.