Pour une approche constructive du conflit

Modus operandi (ModOp) ouvre des espaces de parole avec des personnes qui ne peuvent pas parler à cause des dominations qui organisent notre société. Dans le débat public aujourd’hui, les vrais problèmes sont souvent évités pour construire de faux consensus et ces mêmes personnes servent de boucs-émissaires. Dans les discours dominants (médias, politiques, langage courant) ils sont appelés « migrants », « faux réfugiés », « jeunes de quartiers »…

Ces espaces où la parole collective est travaillée, deviennent ensuite des arènes où la confrontation avec une autre parole est possible.

Ensemble, nous formons des collectifs de recherche qui étudient les formes de violence vécue pour pouvoir lui donner un nom, pour nommer le conflit dans lequel elle agit.

Cette méthode ancrée dans l’action avec les premiers concernés par la violence permet de réaliser des analyses complexes. L’action et l’analyse sont ainsi indissociables et s’auto-alimentent : de nouvelles analyses donnent lieu à de nouvelles actions qui ouvrent à de nouvelles analyses etc.

Par cette démarche, modop cherche à diffuser et à appliquer une approche constructive du conflit en faisant connaître l’approche de la transformation de conflit. A la base de cette approche, nous défendons la conviction que le conflit comporte des vertus transformatrices et pédagogiques.

Étudier des situations de conflit dans la société française consiste à étudier la violence qu’elle produit à travers les systèmes qui font – et défont – nos vies : racisme, sexisme, classicisme, impérialisme, néo-libéralisme sont autant de formes d’oppression, de dominations et d’humiliations. Ce sont des violences directe, structurelle et épistémique.

Ces systèmes déterminent aussi la nature des relations entre nous. En interrogeant notre présence au monde, nous cherchons à inventer une autre manière d’être au monde et à prendre soin que ces relations soient fondées sur un principe d’égalité, refusant les processus d’infériorisation dont ces systèmes sont faits. La paix comme une relation à l’autre, comme un processus continu, une attention portée à l’égalité fondamentale entre nous, pour sortir des rapports de domination.

Actu Plaidoyer
1er juillet 2020

Interpellation des parlementaires

La convergence des appels pour l’égalité des droits interpellent les parlementaires pour lancer un débat dans les chambres parlementaires.

Nous appelons les représentant·es élu·es à porter avec nous ces demandes au sein des hémicycles, à les défendre et les traduire en termes législatifs : dans l’intérêt de toutes et tous et dans une perspective d’égalité des droits, il est essentiel que les personnes aujourd’hui sans-papiers ou en situation administrative précaire soient reconnues et bénéficient d’un statut équivalent à celui de tou·tes les citoyen·nes de notre pays.

Nous proposons que cette interpellation soit soutenue et relayée au niveau local auprès des parlementaires de nos circonscription.

N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez y participer !

Actu Plaidoyer
12 et 13 juin 2020

Conférences de presse

Les auteurs des multiples tribunes pour la régularisation pérenne de toutes les personnes sans-papiers et la fin des situations administratives précaires, qui ont lancé une campagne collective le 30 mai dernier, organisent une conférence de presse le samedi 13 juin en ligne. Ce jour-là, de nouveaux outils d’information et d’interpellation seront diffusés pour renforcer le mouvement puissant initié depuis deux mois.

L’ANVITA invite à une conférence de presse le 12 juin à Grenoble et invite Modus Operandi à prendre la parole.

Les intervenant·e·s présent·e·s lors de cette conférence sont :
• Myriam Laïdouni-Denis, Conseillère Régionale de la Région Auvergne Rhône Alpes, représentante du bureau de l’ANVITA
• Guillaume Gontard, Sénateur de l’Isère, et adhérent à l’ANVITA
• Des représentants de la Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers migrants (CISEM), de Migrants en Isère, de Modus Operandi, et de la lutte grenobloise des sans-papiers pour la régularisation.
• Pierre Pavy, restaurateur grenoblois engagé dans une démarche de régularisation collective de ses salarié.e.s

Actu Plaidoyer
mai 2020

Au cours des mois d’avril et mai, se sont succédé tribunes, communiqués de presse, lettres ouvertes et blogs pour réclamer que les personnes sans papiers soient régularisées et dénoncer les situations administratives précaires (voir à ce sujet le fil d’actualité du Gisti).

Ces initiatives ont surgi de toute part : collectifs de sans-papiers, associations de soutien, collectifs informels, syndicats, organisations politiques, élu·e·s dont parlementaires, collectivités territoriales… La pandémie de Covid-19 a mis en lumière tout un pan de la société oublié : des dizaines de milliers de personnes étudient, travaillent, élèvent des enfants, paient des impôts… ou plus généralement vivent en France, certaines depuis des années.

Pour l’égalité des droits :
régularisation de toutes et tous, maintenant !
Un titre de séjour, pérenne, sans condition
à toutes celles et tous ceux qui vivent en France.
*ANVITA : Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants

*CIELE : Collectif InterSquats des Exilé·e·s Lyon et Environs

*EGM : États Généraux des Migrations

*RUSF38 : Réseau Universitaire Sans Frontière 38

Actu Publication
mai 2020

Cahier des Rencontres de Géopolitique critique

Parution du cahier de 4ème Rencontres de Géopolitique critique qui ont été l’occasion de se poser la question « Qui est violent ? ». Habituellement, nous diffusons ces Cahiers lors des événements des Rencontres et ensuite … mais comme nous n’avons pas pu nous retrouver pour échanger, partager, réfléchir, analyser, imaginer, créer, nous vous proposons de le lire dans sa version numérique.

Actu Confinement
mars-avril 2020

Se relier, chronique des confinements

Depuis le 17 mars 2020, nous avons pour ordre de se confiner.

Qu’en est-il du collectif et des liens sociaux ? Que va-t-il se passer pour les personnes déjà isolées ? Pour celles qui vivent dans des conditions précaires, qui n’ont pas de « chez soi » pour se confiner ? Qui sont dans des logements exigus, des lieux précaires, des endroits non-prévus pour y passer du temps ?

Cette chronique propose à chacun et chacune de partager ce qu’elle souhaite durant cette période, son quotidien, ce que ça produit en termes de réflexion, d’émotion mais également de perspective pour le monde à venir. L’idée est également de s’informer sur ce qui se passe ailleurs pour ne pas s’enfermer, se replier sur soi, pour connaître les besoins et les envies.

Actu Espaces de parole
21 février 2020

Participation au café collapsologie Grenoble

Mardi 3 mars à 19h15, au tonneau de Diogène

Des réfugiés environnementaux aux déboutés : catégories, statuts, droits et accueil

une conférence de Cristina Del Biaggio, en présence de Modus Operandi

 Pour alimenter la discussion sur la question des réfugiés et des catégorisation, nous proposerons d’articuler les propos de Cristina Del Biaggio avec des sons produits dans l’ateliers radio. Ce sera également l’occasion de présenter le travail d’analyse collective réalisé dans l’atelier A plus d’une voix.

Actu Espaces de parole
21 février 2020

Atelier radio ouvert « A-t-on le droit d’être en colère ? »

Atelier ouvert 14h30 Campus universitaire

salle 8 – Tour Irma

Semestre alternatif – semaine du 17 au 21 février 2020 «On est toujours là »

 Nous proposerons d’abord une écoute de sons enregistrés ces derniers mois dans l’atelier radio et, ensuite, un échange radiophonique en réaction  à l’écoute et en discussion avec les participant.es de l’atelier.

Le SEMESTRE ALTERNATIF
a été initié pour soutenir et renforcer la grève à l’Université et dans les
autres secteurs. Il ne s’agit pas d’une alternative à la grève mais bien un appel à ce que tou·te·s
celleux qui le peuvent rejoignent dès à présent le mouvement.

Actu Espaces de parole
7 et 8 décembre 2019

Écoute publique du nouveau documentaire sonore de l‘atelier
A plus d’une voix « Dubliner et terroriser » au festival Exilé·e·s

L’idée d’organiser un festival autour de l’exil est née de la volonté de faire porter d’autres voix que celles que l’on entend habituellement dans les médias et de donner de la visibilité aux nombreux et divers moyens d’agir. Face au constat accablant de ce qu’il se passe, nous pensons qu’il est de notre responsabilité à tou.te.s de nous informer et de nous organiser.

Actu Formation
Novembre 2019

Cours publics
Qui est violent ?

Quand on parle de la violence, c’est principalement pour évoquer la violence physique ou
directe.
C’est la violence la plus racontée par les médias parce qu’elle est spectaculaire et se manifeste
par des faits (destructions matérielles dans l’espace public ; blessures et éventuellement morts).
Cette violence bien connue est la face émergée d’un phénomène dont il nous faut démêler la
complexité. La question Qui est violent ? nous permet d’interroger la nature de la violence, ses
acteurs et ses causes profondes.

Calendrier des séances

Les jeudis 14, 21 et 28 novembre, 13h30-16h30, salle A03, Alpilles 1, Faculté de droit.

Contact : info@modop.org

Actu Espaces de parole
30 octobre 2019

Plateau TV Murs et Frontières, ouverture du mois de la photo à Grenoble

L’atelier radio A plus d’une voix a été invité par la Maison de l’image de Grenoble.

Le mois de la photo 2019 est consacré cette année aux « Murs et Frontières ». Séréna et Koffi nous racontent comment ce sujet est très discuté dans l’atelier radio parce que la frontière est vécue au quotidien par ses participants.

Actu Arènes
27 octobre 2019

Modop signataire de l‘appel à manifestation contre l’islamophobie à Grenoble

Afin de dénoncer les dérives politiques et médiatiques observées ces dernières semaines, un collectif d’associations et de citoyen.nes de l’agglomération grenobloise organisent un rassemblement sur la place Félix Poulat le dimanche 27 octobre à 15h. Ce rassemblement s’inscrit dans une dynamique nationale de dénonciation de l’islamophobie grandissante, suite à l’agression contre une femme voilée accompagnatrice d’une sortie scolaire au Conseil Régional de Bourgogne Franche Comté.

Actu Publication
7 novembre 2019

Comment construire collectivement du savoir sur l’expérience migratoire ?

« Expérimentation autour d’un atelier radiophonique » par Karine Gatelier et Séréna Naudin, Avec Justin Beavogui, Teresa De Sousa Afonso, Daniel Kassa-Minguedi et Bob Nzuzileya.

La Revue de la MRIE, Novembre 2019, Hors Série des Dossiers de la MRIE n°1, pages 18 à 23

Irénées, le site ressources de Modus Operandi

Irénées.net est le site web de ressources documentaires de Modus Operandi. Inchangé :
Il a pour vocation de donner à voir les différentes approches de la paix en valorisant l’expérience et l’analyse des acteurs (personnes et organisations) investis sur le terrain des conflits et de la paix.
Il poursuit les objectifs suivants :
– approfondir la compréhension de la paix,
– mettre à disposition une information utile à l’action,
– outiller la construction de la paix par des méthodes spécifiques,
– favoriser les liens entre acteurs de paix.

Alimenté en trois langues (français, anglais, espagnol) par plus de 200 auteurs en provenance de tous les continents, Irénées.net compte une centaine de dossiers, environ 2 000 fiches et il enregistre entre 30 et 35 000 visites par mois.